PRESSE

 

Extraits de presse

http://www.blablabla.blog/madame-reve-a-tour-daigues/

http://www.blablabla.blog/madame-reve-a-tour-daigues/

11850609_1178645562152003_8309693771950716010_o

Don Billiez, le « Gato Barbieri » catalan.
Le saxophoniste ténor catalan Don Billiez, peu connu du grand public mais qui a prêté sa sonorité chaude à de nombreux chanteurs attirés par le blues ou les musiques latines (Touré Kunda, Nino Ferrer, Alain Bashung, Paul Personne), a publié récemment un album, “Con Alma” (Spirale.DG Diffusion). Ce musicien, dont l’amplitude et le grain de la sonorité évoquent d’emblée ceux de l’Argentin Gato Barbieri, y interprète avec une certaine emphase des musiques baroques et lyriques, très latines, entre tango, afro-funk, flamenco-jazz et latin jazz.
DEPECHE A.F.P./LA SCENE

Il a trouvé une formule pour se définir (”Catalan africain blanc”), mais bien malin qui saurait définir la musique de Don Billiez, puisqu’elle fait son miel des musiques du monde, en Afrique ou en Amérique Latine, mais aussi dans la soul et le funk. Résultat : ce saxophoniste qui a joué avec des gens aussi différents que , Touré Kunda, Alain Bashung, Nino Ferrer ou Paul Personne, souffle avec passion. “Avec de l’âme”, comme l’annonce le titre de cet album enregistré avec la participation (même minime) de pas loin de trente personnes. Si l’on juge de la bonté intrinsèque et de la sympathie qui se dégage d’un homme au nombre de ses amis (les vrais, pas ceux qu’on s’ajoute sur Facebook), il est clair que Don Billiez est une grande âme.
Jean-Marc Grosdemouge -Copyright M-la-Music

Jazz in Riad-FEZ /Maroc : la note bleue décline ses plus belles couleurs à Fès Le Festival jazz in riad porte bien son nom. Les douces soirées de ce mois d’octobre ont été largement imprégnées par les lieux qui les ont abritées. A Fès, on a rendu hommage aux grands jazzmen. Django Reinhardt, dont nous fêterons en 2010 le centenaire, était à l’honneur à Fès. Le jazz n’a jamais admis les frontières. Il voyage tout le temps. De ces voyages, on retiendra le nom de Don Billiez, un jazzman catalan. Le leader du groupe et compositeur était accompagné d’une voix exceptionnelle, celle de Atef (chanteur lyrique, franco-tunisien). Avec ces virtuoses, on aurait pu craindre une surenchère de notes savantes, d’une musique réservée aux initiés, d’effets éclatants… Il n’en fut rien. Leur musique était simplement marquée du sceau de l’émotion.
La musique de Don Billiez glissait avec bonheur, sortait de son vaporeux costume blanc ou peut-être de son chapeau. On ne sait pas vraiment ! Tout son corps est imprégné de musique. Un magicien des notes. L’artiste se concentrait sur deux éléments tout au long du concert, son instrument et le public. Un public qu’il n’a pas quitté un seul instant et qu’il a accompagné dans une magnifique ascension.
LA VIE ÉCO – FES

Latino sax
Un bon gros son de ténor rageur et guttural sur un rythme latin… Sympa pour viander les copains au blindfold test. Non, ce n’est pas Gato Barbieri mais Don Billiez, incontournable sideman (de Bashung à Touré Kunda) qui signe un disque aimable où il
rend du reste hommage à l’Argentin chapeauté (Gato). Mais Don sait perdre son latin, se faire funk (Kalimucho) ou milesdavissien (Arturo Justo). Au soprano, au ténor ou à l’alto, Don est le genre de souffleur caméléon qu’on adore car il a tant ingurgité de phrasés, de sonorités qu’il lui faut dépasser le stade schizo pour devenir lui-même. Sur She’s k le
catalan vibre latin avec la douceur d’un Ben Webster. Rester soi-même en déclarant sa flamme à ses pairs… On appelle cela une élégante modestie.
C.M. y Con Alma (Spirale-DG Diffusion)

 

«Sa musique multiculturelle s’envole dans des chapelets de notes fluides et rageuses, à la fois un grand moment musical, une pure envolée céleste»
La Marseillaise

«Le saxophoniste caméléon ouvre une brèche dans le sillon de la World music»
Nova Magazine

«Don Billiez a cette puissance et cette virtuosité parfois délicieusement déconcertante des grandes pointures du saxophone international»
L’Indépendant

«Qui à dit : souffler n’est pas jouer ? Billiez (que les fans de Touré Kunda reconnaitrons : il fit partie des meubles, pardon des cuivres), est l’un de ces saxophonistes capables d’entrainer un équipage au bout de son régime. Sa musique fait la navette entre Afrique, Caraïbes et Sud Amérique. Le groupe est tout neuf, mais la poigne, le tonus et les couleurs promettent des lendemains qui soufflent.»
Libération

«Au saxophone, Don Billiez est impressionnant, avec fougue et passion, il se lance dans les cheminements mélodiques qui mènent à la fascination. Puissance et virtuosité donnent l’impression d’une étonnante facilité ; c’est ce qu’on appelle le talent »
La Provence

«Un grand plaisir pour les oreilles et pour le corps qui ne se privera pas de réagir aux banderilles musicales de Don Billiez»
Le Midi Libre

«Don Billiez et Alma del Mundo accaparaient la scène et faisaient dérailler le train train engourdi des traditionnels festivals»
La Provence

«Sa musique appartient au monde d’aujourd’hui, sans frontière et sans concession, elle est le reflet de la liberté des voyageurs de notre temps»
Programme du Petit Journal Montparnasse / Pariscope

«De ses compositions instrumentales qui évoquent la méditerranée aux métissages afro-latin, rien ne manque»
Le Contadin

En concert DON BILLIEZ et ses NATURAL ELEMENTS revisitent «Alma de Mundo» : 1er album parut en 98 et présentent le nouvel album «Con Alma».
Le répertoire évoque Barcelone (El Gato), la naissance (Arturo-Justo), l’urgence citadine (Kalimucho), les émigrés de l’Afrique en transit (Santa cruz de Tenerife) la Méditerranée (Méditerranéo), la déforestation en Amazonie (Amazonia), la sérénité de la cordillère des Andes (Last tango por la Paz).
Le saxophoniste en est le conteur, le «grio toubab»

Jouer de la Musique c’est provoquer des émotions…c’est encore plus vrai quand il s’agit de cette musique Là ! 
Au cours de deux décennies à voyager tantôt dans le monde , tantôt avec les habitants de ce monde, la musique de Don Billiez a fini par absorber toutes ses influences…de cet échange chacun sort grandi – c’est comme ça que devrait ètre la musique…Universelle et singulière…à la fois Jazz parce qu’on aime l’improvisation, Sardane ou Boléro parce qu’on aime le lyrisme, Funk, Afro, Soul Parce qu’on aime danser…. de 537718